A son image

  • Imprimer
  • E-mail
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Livre
A son image : roman

Voici donc une histoire à deux histoires, mélangées à la grande Histoire.

Tout d’abord, l’histoire d’Antonia, enfant puis adolescente corse des années 80 et 90, grandissant au contact du nationalisme insulaire le plus trouble. Il nous souvient les confrontations fratricides entre fractions indépendantistes rivales, les mises en scène de conférences de presse nocturnes et encagoulées qui rythmaient les journaux télévisés de l’époque. Antonia étouffe dans ce climat, cette jeunesse déjà perdue dans la violence, ces amis surjouant une mythologie virile de pacotille. Elle se réfugie dans la photographie, mais ne trouve qu’à immortaliser mariages ou concours de pétanque. Et donc elle part…

Enlacé dans ce parcours se développe le récit passionnant de l’histoire de la photographie, et plus précisément l’histoire du photoreportage. Depuis le début du XXe siècle, les conflits n’ont pas manqué pour satisfaire les aventuriers journaleux. Ici différents photoreporters s’interrogent à plusieurs années d’écart sur ce qui est représentable dans la violence, l’effroi, les corps mutilés par la guerre. Pour Antonia, cette douleur ne peut s’immortaliser, et de Sarajevo elle reviendra sans image…

Belle réflexion sur le pouvoir de la représentation, récit terriblement bouleversant, on ressort secoué de ce roman qui parvient à émouvoir tout en donnant à méditer.